Connexion  \/ 
x
ou
x
x
x

Le SCC est membre fondateur de L'Ufisc, véritable plateforme commune de réflexion et d’intervention pour des modes de gestion et d’emploi adaptés aux entreprises artistiques et culturelles du « tiers-secteur ». L'Ufisc concourt en effet à l’amélioration des conditions juridiques et sociales de tout un pan du secteur du spectacle vivant, jusque...

Le SCC est membre fondateur de L'Ufisc, véritable plateforme commune de réflexion et d’intervention pour des modes de gestion et d’emploi adaptés aux entreprises artistiques et culturelles du « tiers-secteur ». L'Ufisc concourt en effet à l’amélioration des conditions juridiques et sociales de tout un pan du secteur du spectacle vivant, jusque là peu ou mal représenté. L’Ufisc représente ainsi une force de proposition unique dans le spectacle vivant pour faire entendre ces démarches alternatives et construire des réponses adaptées..

Plus

Est-ce trop demander que de la cohérence, Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre ?

Mobilisation & Coopération Art et Culture

Depuis les premières restrictions d'activité des salles de spectacle, le 9 mars, les annonces présidentielles et gouvernementales concernant les activités artistiques et culturelles s'enchaînent de manière erratique.


Comment peut-on affirmer le 16 avril que de « petits festivals » pourraient se tenir à partir du 11 mai, comme si ces milliers d'événements étaient en mesure de s'adapter d'un jour à l'autre à de nouvelles conditions d'accueil, alors qu'aujourd'hui la quasi-totalité des festivals d'été est annulée et que les festivals d'automne n'ont à ce jour aucune visibilité quant aux conditions de leur tenue ?

Comment peut-on annoncer le 15 mai que la Fête de la musique aura bien lieu, que les parcs à thèmes et les lieux de cultes rouvrent, alors que l'ensemble de nos établissements sont fermés au public, qu'aucun atelier de pratiques artistiques de proximité n'est autorisé, qu'aucune équipe artistique n'a pu réellement reprendre son activité, et que la plupart des salles de spectacle ou de concert n'envisagent aucune reprise possible de la diffusion avant janvier 2021 ?

Comment peut-on interdire les événements de plus de 5.000 personnes jusqu'au 1er septembre, les regroupements de plus de 10 personnes jusqu'au 2 juin, sans limitations intermédiaires à venir, et rouvrir le Puy du Fou ?

Comment peut-on faire de telles annonces alors qu'elles sont en totale contradiction avec les protocoles sanitaires promus par le ministère de la Culture pour l'ensemble des pratiques artistiques et culturelles, pour la tenue des festivals et la réouverture des lieux au public ?

Comment peut-on être autant déconnecté de nos réalités professionnelles, de nos calendriers, de nos outils de travail ?

Comment peut-on annoncer le 6 mai des mesures pour la culture (prolongation des droits pour les intermittents du spectacle, commandes publiques massives pour les créateurs, fonds festivals...) et n'en n'avoir, trois semaines après, aucune traduction concrète ?

Comment peut-on « refonder une ambition culturelle pour la France » en « libérant les énergies créatrices et en donnant aux artistes confiance et visibilité » sans qu'aucune mesure sérieuse de politique publique ne soit prise ?

Comment peut-on annoncer pour le secteur culturel 50 millions d'euros par-ci, 5 millions par-là, alors que le tourisme, fortement dépendant de nos activités, se voit proposer une enveloppe de 18 milliards ?

Comment peut-on si peu connaître les domaines de la culture qui sont faits de professionnels, organisés et structurés ? Comment peut-on nous traiter comme des amuseurs publics, des histrions égocentriques vivant par et pour leur passion, alors que nos activités ont un poids économique direct de 47,5 milliards d'euros, soit 2,2% de l'économie française et concernent 2,4% de sa population active ?

Comment peut-on tenir aussi peu compte des arts et de la culture, quand ils s'appuient sur les droits humains fondamentaux et revendiquent l'émancipation des personnes et le développement de leurs capacités ? Comment peut-on privilégier la rentabilité économique et les seules industries au détriment de la multiplicité des forces citoyennes au service de l'intérêt général ?

Vos annonces distillées au compte-goutte, contradictoires et incohérentes épuisent les acteurs, ajoutent de la confusion à la situation, de la désespérance à la fragilisation.

Souhaitez-vous vraiment que le monde des arts et de la culture sorte de cette crise ? Alors, faites-le avec nous, pas contre nous !

Communiqué du 26 mai 2020
Plus d'informations : UFISC – coordinationt@ufisc.org

Les signataires
 ACTES IF - Réseau solidaire de lieux culturels franciliens
 AJC - Association Jazzé Croisé
CITI - Centre International pour les Théâtres Itinérants
 FAMDT - Fédération des acteurs et Actrices de Musiques et Danses Traditionnelles
 FEDELIMA - Fédération de lieux de musiques actuelles
 FERAROCK - Fédération des Radios Associatives Musiques actuelles
 La Fédération de l'Art Urbain
 FNAR - Fédération nationale des arts de la rue
 FNEIJMA - Fédération Nationale des Ecoles d'Influence Jazz et Musiques actuelles
 France Festivals - Fédération des festivals de musique et du spectacle vivant
 FRACA-MA - Pôle région Centre-Val de Loire musiques actuelles
 GRAND BUREAU - Réseau musiques actuelles Auvergne-Rhône-Alpes
 OCTOPUS - Fédération des Musiques Actuelles en Occitanie
 OPALE - Organisation pour Projets Alternatifs d'Entreprise
 PAM - Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en Région Sud
 Le Pôle - Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire
 RIF - Réseau des Musiques Actuelles en Ile-de-France
 RIM – Réseau des indépendants de la musique
 Le Réseau Musiques Actuelles Grand Est
 SCC - Syndicat des Compagnies et Cirque de Création
SMA - Syndicat des Musiques Actuelles
SYNAVI - Syndicat national des arts vivants
 THEMAA - Association Nationale des Théâtres de Marionnettes et des Arts associés
 UFISC - Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles
 ZONE FRANCHE - Réseau des musiques du monde

Lire la suite
  0 commentaire
Mots-clés :
0 commentaire

L'Art est Public

Le Syndicat du Cirque de Création appelle ses adhérents et l'ensemble du secteur du cirque à soutenir ce mouvement initié par la Fédération des Arts de la Rue "L'Art est Public". 

L'Art est Public !

Déjà 200 élus de tous partis ont signé l'Appel pour une politique culturelle réinventée !
Convaincus que l'art est une dimension fondamentale de notre vivre ensemble,
nous appelons à renouveler et à co-construire les politiques artistiques et culturelles.
Pour porter ce message fort, nous appelons à converger vers Paris le 29 octobre, action finale de Ruée Libre.

Appel pour une politique culturelle réinventée 

L'art n'est pas un secteur mais une dimension fondamentale de notre vivre ensemble. Nous appelons à une politique culturelle réinventée pour l'irriguer, l'enrichir, le consolider à partir de ces principes :

  • DÉCLOISONNEMENT DE LA CULTURE qui ne peut être réduite à son ministère. Elle doit irriguer tous les champs de l'action publique.
  • CONSTRUCTION DE PASSERELLES pour une réelle ambition de partage, de co-réalisation et de diffusion de l'art en espace public.
  • CO-CONCEPTION & CONSTRUCTION citoyenne des espaces urbains et publics de demain.
  • ENGAGEMENT FORT POUR LA CRÉATION à travers un soutien accru aux artistes, aux espaces de recherche et de production et aux réseaux de diffusion.
  • PROTECTION DU CHAMP CULTUREL au niveau européen : il doit être exclu de l'application de la directive « services ».
  • AMÉNAGEMENT DES ESPACES PUBLICS – citadins et ruraux – afin d'en faire des lieux privilégiés de diffusion et d'échanges.

Cet appel a déjà reçu le soutien de plus de 200 élus dont François Hollande (PS), Éva Joly (EEVL), Martine Billard (PG), Laurent Fabius (PS), Christian Dupuy (UMP), Marie-Georges Buffet (PC), Jack Ralite (PC), Catherine Trautmann (PS) ou Marylise Lebranchu (PS)... (voir la liste des signataires sur www.larueencampagne.fr)

De façon symbolique, l'objectif est d'obtenir 500 signatures d'élus afin de rendre ces propositions éligibles.

Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire

Communiqué Ufisc "Culture pour Chacun"

Le concept "Culture pour Chacun" présenté par le ministre de la Culture dévoile une doctrine à l'image de la révolution à 360° du gouvernement : une opération de communication pour légitimer une politique de la culture se fondant sur des raccourcis idéologiques et entretenant la plus grande confusion sur le sens de l'action publique et des valeurs républicaines.

Après l’école pour chacun, la santé pour chacun…, le gouvernement lance un nouveau programme sur la culture ! Mais dans les faits, la casse du service public se poursuit à travers la RGPP, les baisses de financement et l’installation d’une mécanique gestionnaire et comptable fondée sur les principes du marché idéalement concurrentiel.

Dans le même temps, toute éthique de vivre ensemble est progressivement laminée par des discours d’individualisation et de fragmentation sociale.

Alors que la crise invite à réviser notre modèle économique et à s'inscrire dans des principes de développement durable, c’est à une nouvelle instrumentalisation que se livre le gouvernement. Avec sa marque CPC, encadrée par un label et des référents CPC, son plan de communication, ses forums et son événement national CPC, la politique du ministère de la culture apparaît "marketée" comme un produit de grande consommation, communiquée sous la forme d’un slogan .

Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire

Pour défendre la diversité artistique et culturelle sur tous les territoires ! Appel à une journée nationale d’actions le 17 juin

La journée de mobilisation nationale du 6 mai a rassemblé fortement et dans de multiples régions les acteurs des arts et de la culture, les élus et les citoyens pour dénoncer ensemble les politiques de destruction insidieuse des services publics et de la diversité artistique et culturelle !

Des rassemblements, des AG et des prises de parole publiques ont été tenus dans de nombreuses villes (Brest, Paris, Lyon, Nantes, Orléans, Montpellier, Lille, Clermont-Ferrand…). Des délégations ont été reçues par les préfets et par les Dracs. A Paris, plus de 4 000 personnes ont défilé pour alerter et dénoncer.

 

La culture semblait oubliée dans les enjeux de la réforme des collectivités territoriales. Aujourd’hui le gouvernement a déposé un amendement qui positionne la culture (et le sport) comme une compétence partagée par les trois niveaux de collectivités (commune, département, région) (article 35 du projet de réforme des collectivités territoriales). Le principe a été adopté par l’Assemblée Nationale en première lecture le 8 juin.

 

C’est un encouragement à rester mobilisés et à faire valoir nos propositions !

Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire

Une démocratie territoriale renforcée pour une diversité culturelle affirmée !

Appel à mobilisation nationale le 29 mars 2010

En cohérence avec le mouvement de délitement des services publics, le gouvernement menace directement la démocratie territoriale :

  • en remettant en cause le principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales par la fin de leur autonomie fiscale ;
  • en organisant le passage d’une logique de projet politique de territoire à une logique gestionnaire de dispositifs fermés ;
  • en renforçant les démarches de concentration des territoires, sans égard pour le temps de la construction des projets collectifs et pour l’équité territoriale.
Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire

Mobilisation pour l'Art et la Culture

Appel à la mobilisation pour le 21 septembre ; à Paris et dans les régions.
A Paris : Assemblée générale le 21 septembre 2009 à 19h au Théâtre national de Chaillot à l’initiative de la CGC, de la CGT du spectacle, du SYNDEAC, de l’UFISC et du SNSP.
En régions :

  • Basse-Normandie : Théâtre d’Hérouville à 17h30
  • Aquitaine : TNT manufacture de Chaussures à 18h au bar
  • Rhônes-Alpes : Théâtre Nouvelle Génération à Lyon à 11h
  • ...
Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire

Appel à manifester le 19 mars 2009

Nous, acteurs des arts et de la culture, artistes, groupes, compagnies, théâtres, salles de concerts, locaux de répétition, festivals… réunis au sein de l’UFISC* avons décidé de rejoindre la mobilisation intersyndicale du 19 mars ainsi que toutes les mobilisations qui visent à résister face au laminage général conduit par la politique ultra libérale et conservatrice du gouvernement français.

 

Nous invitons tous les spectateurs, participants aux activités artistiques et culturelles, compagnies, équipes artistiques, associations, artistes amateurs, artistes professionnels, techniciens, bénévoles, élus locaux, personnels des services culturels, journalistes, et tous ceux qui pensent que la culture de proximité et la diversité artistique ne doivent pas disparaître, à se joindre à nous.

Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire

Présentation de l'Ufisc

Réflexion sur les modes de gestion et d'emploi adaptés aux entreprises culturelles du spectacle vivant du ‘'tiers secteur''.

L'UFISC, qui regroupe, depuis 2000, des fédérations de lieux de musiques actuelles et amplifiées et de jazz, de compagnies de théâtre, de cirque et des arts de la rue, est née d'une mobilisation de nombreux représentants du spectacle vivant face à l'instruction du 15 septembre 1998 relative à la fiscalité des associations loi de 1901. Lourde de conséquences pour les structures du secteur, cette instruction a entraîné la mise en synergie d'organisations professionnelles, afin de négocier et obtenir du ministère de l'Economie et des Finances des aménagements au travers de la rédaction de «fiches techniques» sur la notion de «lucrativité» des associations de création artistique ou exploitant des lieux de spectacle vivant.

Lire la suite
  0 commentaire
0 commentaire